Lupin III – Edgar de la Cambriole

20 sujets de 1,341 à 1,360 (sur un total de 1,815)

Posté dans : Anime & Animation

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271397
    Lupin III – Edgar de la Cambriole
    Série 1 – Episode 19
    Docchi ga Katsu ka Sandaime !
    Qui l'emportera ? Le Combat de la 3ème Génération !

    "Je me fie à la logique. Science et logique seront mes armes pour attraper Lupin. Mon honneur est en jeu !"

    La "Foire Française" (ou France Fair) se tient à Tôkyô. L'une des attractions est consacrée à l'exposition d'objets ayant appartenu à Arsène Lupin, tels que son haut-de-forme, son monocle et son manteau.
    A cette occasion, l'inspecteur français Ganimard, petit-fils de… Ganimard, a été nommé responsable de la sécurité de l'évènement. Comme son grand-père, il s'est fixé pour but d'arrêter le Lupin. Une information qui ne plaît guère à Zenigata, raillé par l'inspecteur français, pas plus qu'à Lupin, après que Ganimard s'est moqué de l'héritage de papy Lupin.
    Tandis que Zenigata va faire équipe avec lui, Lupin va tenter de dérober les vêtements de son illustre grand-père. Comme l'indique le titre, c'est un combat de la troisième génération, mais aussi une question d'honneur pour nos trois protagonistes !

    Cet épisode propose une intéressante perspective, en ranimant l'antagonisme entre les Lupin et les Ganimard. C'est un fait, Miyazaki et Takahata ont privilégié le côté bon enfant des aventures de Lupin, faisant passer les conflits entre gangsters et autres gunfights au second plan, voire carrément à la trappe. Ce qui reste inévitablement, ce sont les fondamentaux du grand-père, le vol, les cambriolages en grande pompe.
    Ce n'est alors pas étonnant de voir les deux futurs réalisateurs fétiches du Studio Ghibli s'intéresser à l'héritage d'Arsène Lupin plus qu'à certains des attraits fondateurs de lupin III, et donc à faire ressortir l'antagonisme de la première génération, histoire de bien appuyer sur la direction souhaitée. Et cette idée d'héritage sera renforcée avec l'épisode suivant.

    Cela étant dit, et en acceptant ce nouveau quoiqu'éphémère statut, cet épisode est un bon divertissement en soi.
    Avec sa pipe et son nez cassé, l'inspecteur Ganimard rappelle fortement Lino Ventura, et cela confère au personnage une certaine sympathie. De plus, sa rivalité affichée avec Zenigata est assez savoureuse et drôle, surtout quand on sait que Zenigata n'est guère différent du Ganimard d'origine, que ce soit dans le caractère comme dans le fait que les deux hommes n'arrivent jamais à mettre la main sur leurs Lupin respectifs.
    C'est d'ailleurs difficile de savoir si Zenigata ici est en colère après Ganimard parce qu'il s'est s'est moqué de lui et de son incapacité à arrêter Lupin, ou parce qu'il se moque de Lupin lui-même.

    En prenant donc en compte le nouveau statu quo, il est plus aisé de pardonner le traitement léger, voire inexistant, des personnages de Jigen et Fujiko, ici encore faire-valoir et simples exécutants des manœuvres de Lupin. Bien qu'ici ils agissent de leur propre volonté à un certain moment, on sent bien que dans cette nouvelle donne, Miyazaki et Takahata ne savent pas quoi faire d'eux. Et c'est encore plus flagrant ici, puisque lorsqu'ils agissent par eux-mêmes, le résultat est un échec, impliquant l'idée que sans Lupin, ils sont incapables de réussite.

    En effet, cette nouvelle direction reste toujours concentrée (comme le montre d'ailleurs le générique d'origine à ce moment de la série) sur Lupin et Zenigata, et, histoire de nous ramener à l'épisode du jour, à leur relation gendarme-voleur gentillette et bon enfant.
    Pour être honnête, une seule chose me gêne vraiment dans cet épisode, c'est de voir Zenigata frapper sans aucune raison (sinon la colère passagère d'avoir encore perdu contre Lupin) Ganimard à la fin. Je trouve cela inapproprié, insultant et plutôt gratuit, surtout de la part de Zenigata.

    Qui l'emportera ? Le Combat de la 3ème Génération ! est un épisode drôle et plein d'énergie, à l'image de son final totalement déjanté et cartoonesque. Il est ainsi le reflet de la nouvelle direction du dernier tiers de cette première série, plus légère et tout public. Compte tenu de l'ambition première de rester fidèle à l'identité de l'oeuvre de Monkey Punch, on est bien sûr en droit d'être déçu de ces changements pour le moins drastiques. Reste qu'en lui-même, l'épisode est bien mené et remplit parfaitement son office.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #271398

    Citation (veggie11 @ 02/06/2015 12:15)
    Pour ceux qui aiment le téléfilm ''From Russia with love'', il sort aujourd'hui aux USA chez Discotek Media avec VOST et sous le titre ''From Siberia with love''. Pas de nouvelles pour les autres sorties pour le moment, mais ça viendra.

    Merci pour l'info Veggie ! 😁
    D'ailleurs j'avais précommandé ce DVD qui devrait arriver dans le courant du mois.
    Étant donné que je serai à Ajaccio du 27 au 30 Juin, je pourrai donc le voir sur mon lecteur DVD All Zone et enchaîner avec une critique détaillée ! 😉

    Personnellement j'aime plutôt bien ce téléfilm.
    Il s'est tellement fait démolir sur le web que, lorsque je l'ai découvert, j'ai été en fin de compte très agréablement surpris.
    Ce n'est clairement pas le meilleur téléfilm de Dezaki (je préfère largement “Good Bye Lady Liberty”, “Hemingway Papers” et “Le Trésor de Harimao”) mais il est nettement meilleur que “Le Dictionnaire de Napoléon”.
    Cerrains reproches formulés vis à vis de ce TV Spécial sont justifiés (ceux de ta critique sur ton blog par exemple Veggie), cependant ses sympathiques qualités l'ont emporté sur ses indéniables défauts à mes yeux.

    Quant à l'épisode 19 dont tu as fait la critique Feanor, je l'aime bien, il a quelques moments rigolos (la fin avec la centaine de Lupin est truculente et très amusante), en revanche je n'ai effectivement pas aimé le traitement de Jigen qui passe pour un gros bourrin ne pensant qu'aux flingues (sa stratégie “rentre dedans” en voulant utiliser un tank et des armes à feu) et Fujiko est trop effacée (même si elle s'est montrée efficace le temps d'une scène en assommant Zenigata avec un marteau !).
    Et effectivement, la scène où il passe pour des tocards et des incapables quand Lupin n'est pas là en se faisant facilement capturer fait peine a voir…
    Un bien triste traitement alors que Jigen a toujours été un homme posé, réfléchi et prudent.
    Quant à Fujiko, son caractère ambivalent et imprévisible qui faisait tant son charme se sont volatilisés et c'est bien dommage.
    Heureusement que Kyosuke Mikuriya leur rendra leurs lettre de noblesse dans les premiers épisodes de la deuxième série.
    Le réalisateur de cette deuxième série semble même à avoir fait un pied de nez à Miyazaki et Takahata dans le 5ème episode de celle ci en reprenant une scène fameuse du dernier épisode de la série 1 mais cette fois, sans ridiculiser Goemon ! (Début de scène identique, chute différente !)

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #271399

    J'achèterai aussi cette édition, car même s'il est très moyen, un téléfilm moyen mais drôle ne m'a jamais empêché de dormir. Puis ça me permettra de remplacer ma version ****** que j'ai perdu tout récemment en faisant du tri parmi mes sauvegardes.

    Fujiko a vraiment belle allure dans les premiers épisodes en 1977 ! Vers la fin par contre… 😢

    Tiré de ce fameux épisode 151 (c'est la seule image que j'ai pu trouver)

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271400
    Lupin III – Edgar de la Cambriole
    Série 1 – Episode 20
    Nise Lupin wo Tsukamaero !
    Attrapez le Faux Edgar !

    “Ecoute bien. Pour notre peuple, ces siècles n'ont été qu'une série de terribles épreuves. Donc, si tu veux te joindre à nous… il te faudra passer une petite épreuve. Pour voir si tu peux survivre sur cette île.”

    Un usurpateur se fait passer pour Lupin et commet de nombreux braquages en son nom. Il finit par annoncer à Zenigata qu'il s'emparera de la couronne de Gengis Khan gardée à la joaillerie Gimpodo. Alors qu'il réussit une nouvelle fois son coup, Lupin (le vrai) le suit jusqu'à son repaire, situé sur une île, afin de découvrir comment il s'y prend pour avoir exactement le même Modus Operandi que lui.

    Arrivé sur place, il comprend d'où lui vient cette parfaite imitation, mais il se retrouve également en mauvaise posture. Car ce n'est pas un homme seul qu'il va devoir affronter, mais tout un village bien décidé à ne pas abandonner l'héritage des Lupin.
    Quant à Zenigata, son enquête le mènera aussi dans ce village reculé du monde, bien qu'il ne sache pas encore tout à fait à qui il a affaire !

    Il y a un détail que j'adore, au début de cet épisode, quand le faux Lupin commet ses braquages. Il signe ses messages d'un “Le Véritable Lupin” ! Genre.
    Le gars se déguise en Lupin et il dit aux gens “je suis le Vrai Lupin, bonjour !” Pourquoi ne pas signer carrément, tant qu'il y est : “Je ne suis absolument pas un cambrioleur qui se déguise en Lupin pour que mes méfaits lui retombent dessus et que je reste en liberté, je suis bel et bien Lupin. Si, si !” 😂

    Cela étant dit, voilà un épisode qui s'inscrit sous le signe de la duperie !
    D'abord, les villageois qui, sur une première impression, vous sembleront être de paisibles vieillards et de pauvres familles qui vivent encore à l'ancienne. Mais il ne faut pas se fier aux apparences ! La plupart de ces personnes, si ce n'est pas le village tout entier, sont loin d'être des enfants de choeur, et ils ne semblent pas le moins du monde être dérangés à l'idée de tuer un voyageur un peu trop curieux. L'épreuve qu'ils proposent, “la chute des faibles”, reflète parfaitement ce caractère implacable.


    La tromperie ne s'arrête pas là ! Les maisons du village sont toutes dotées d'un étonnant système de poulies qui révèle la véritable face cachée de ces soi-disant aimables paysans sans le sou. On appréciera l'imagination débordante des auteurs sur ce point, tant le degré de surréalisme atteint est ahurissant, et franchement hilarant !

    De son côté, Lupin n'a pas grand-chose à apprendre non plus en matière de duperie, et il donne même une leçon, en y mettant les formes, à tout le village. La façon dont il joue les benêts de service, devant un parterre d'experts rompus à la chose, est un véritable bonheur.
    Devant les dangers et les menaces délivrés par ces criminels organisés, il joue les poules mouillées. Devant les aptitudes physiques hors-normes de ses opposants, il joue les faiblards sans talent. Et donc, face à leur pseudo strict respect du code d'Arsène Lupin (le traité de “l'Art de la Cambriole“), il leur donne une véritable leçon en étant justement celui qui suit à la lettre ces règles, et en finissant par une gigantesque mascarade, aidé de Zenigata, histoire qu'ils retiennent bien la leçon !

    Attrapez le Faux Edgar ! est un épisode qui suit la tendance du précédent, en mettant en avant un Lupin III plus proche de son grand-père que de ses racines mangaphiles, et cette idée d'héritage du personnage original sera encore présente dans le prochain épisode. Inutile de répéter ce qui a déjà été dit dans la précédente revue, c'est un parti-pris avec lequel il faut faire, si l'on souhaite tout du moins continuer le visionnage !

    Cela étant dit, l'épisode possède une très bonne narration, et une mise en scène qui fait la part belle aux secrets du village et de ses occupants, apportant un joli background pour une histoire en un épisode. Le résultat à l'écran donne quelque chose de très dynamique et de particulièrement sympathique. Lupin est ici le seul personnage récurrent de la série réellement mis en avant (bien qu'il soit présent, Zenigata n'est rien de plus qu'un instrument permettant à Lupin de réussir son plan), et force est de reconnaître qu'il est bien mis en valeur, à travers ses coups d'éclat et la façon dont il parvient à chaque fois à se tirer d'un mauvais coup !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #271401

    Arachnée a publié hier une fiche dédiée au premier téléfilm de Lupin III ainsi que l'un des tout meilleurs: Lupin III – Good Bye Lady Liberty:

    Lupin III Good Bye Lady Liberty fiche Planète Jeunesse

    Une fiche très exhaustive et détaillée qui met parfaitement bien en valeurs les qualités remarquables de ce fantastique téléfilm ! 😃

    La mise en scène de Osamu Dezaki notamment est absolument fabuleuse !

    C'est un TV Spécial que j'adore et que j'affectionne énormément, c'est le tout premier que j'ai vu, et, comme il est si bien expliqué dans le commentaire, il réunit TOUS les éléments qui font de Lupin III une saga mythique du manga et de l'animation japonaise: des héros charismatiques et attachants, un humour hilarant, du fun, de l'aventure, beaucoup d'action, de l'émotion, du dépaysement…
    Bravo à toi Arachnée ainsi qu'à toi Veggie11 pour l'aide que tu lui as apporté ! 😃

    Arachnee
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Arachnée le #271402

    Merci! 🙂

    Veggie m'a effectivement bien aidé en m'aiguillant sur la manière dont je pouvais aborder l'écriture de mon commentaire. En effet, après les super fiches qu'elle, toi et Mauser avaient écrit sur les films et téléfilms de “Lupin”, j'appéhendais de ne pas être à la hauteur. Je suis soulagé de voir que je me suis quand même bien “dépatouillé”. ^^

    Pour le téléfilm en lui-même, il est vraiment de très bonne qualité avec un scénario en béton : mention spéciale au personnage d'Isabella qui ferait passer Fujiko pour une enfant de choeur! 😛

    Apparemment le téléfilm suivant est aussi réussi, c'est dommage qu'on ne l'ait pas eu en France. 😢 J'essaierai quand même de le voir dans une version étrangère.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #271403

    C'est une très belle fiche comme déjà écrit par MP sur Planète jeunesse ^^ Mais malgré les examens (encore un cet après-midi), je tenais à passer en vitesse pour redire tout le bien que je pensais de cette fiche sur laquelle j'ai certes donné quelques pistes, mais écrire une fiche sur un téléfilm comme Goodbye Lady Liberty où il n'y a pas vraiment de sources instructives mais plutôt des critiques ou commentaires, c'est difficile ! Mais me concernant, même si je suis très attachée à Goodbye lady liberty (premier DVD Lupin acheté en dehors des coffrets VF de la série 2 en 2009), je lui préfère Les Ecrits d'Hemingway qui reste injustement inédit en France !

    Mauser91
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Mauser91 le #271404

    Excellente fiche qui introduit bien l'introduction des téléfilms.

    Pour le téléfilm en lui-même, je le trouve très sympathique, je suis particulièrement fan de la réalisation over-the-top de Dezaki.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #271405

    A propos de Dezaki, c'est justement par l'intermédiaire de ce téléfilm que j'ai connu son style, car je n'avais à l'époque (en 2009 donc) toujours pas vu Très cher frère, Lady Oscar et ses autres oeuvres. Je le connaissais juste de nom. Donc ce téléfilm m'a permis de me familiariser avec sa patte et comprendre pourquoi il était aussi apprécié parmi les animefans ^^

    Arachnee
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Arachnée le #271406

    Citation (veggie11 @ 12/06/2015 09:40)
    mais écrire une fiche sur un téléfilm comme Goodbye Lady Liberty où il n'y a pas vraiment de sources instructives mais plutôt des critiques ou commentaires, c'est difficile !


    Oui effectivement, au début je ne savais pas quoi écrire hormis le fait que c'est ce téléfilm qui a relancé Lupin au Japon et que le héros a un nouveau costume pour l'occasion! ^^;
    Mais avec tes conseils et une analyse du téléfilm, j'ai réussi à m'en sortir! 😛

    Par contre, je ne suis pas prêt de réécrire sur du Lupin car les 4 téléfilms qu'il restent à traiter sur PJ ont été reservés par Mauser et Xanatos. 😉

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271407
    Lupin III – Edgar de la Cambriole
    Série 1 – Episode 21
    JaJaUma Musume wo TasukeDase !
    Le Sauvetage de la Petite Peste !

    "- Papa vous envoie ?
    – C'est ça. Votre oncle n'est pas aussi gentil que vous le croyez."

    Avec l'aide de Jigen, Lupin est envoyé par Ken Makita, spécialiste en perçage de coffres, une connaissance de son père Lupin II, pour tirer sa fille Rie des griffes de son oncle, George Takigawa. Seulement, elle ignore que ce dernier la retenait en otage pour faire chanter son père, dans le but de le forcer à sortir de sa retraite et travailler de nouveau avec lui, et elle pense que Lupin cherche à l'enlever.
    Elle n'a donc pas l'intention de suivre sagement nos deux compères, qui vont alors avoir fort à faire, entre échapper à la fois aux hommes de Takigawa et à la furie de l'énergique petite peste !

    Bon, commençons par l'inévitable, et malheureusement le plus évident, ce n'est pas à ce stade de la série qu'il faut s'attendre à revoir le Lupin de Monkey Punch. Ce Lupin-là, il n'en reste plus grand-chose depuis 3 épisodes (plus, si on compte mieux, mais il y a une nouvelle nouvelle direction clairement évidente, prise sur le personnage depuis l'épisode 19). Est-ce une grande perte ? Oui, bien sûr.
    Ici, finis les règlements de compte, les dézingages, le hard-boiled et la grivoiserie, vous connaissez la chanson. Lupin est devenu un héros quasi-solitaire (Jigen en est réduit à jouer les conducteurs de voiture et les coursiers). Tel que Miyazaki le conçoit, il est un héritier direct d'Arsène Lupin, héros romantique, chevaleresque et dépourvu de toute libido. Un écho d'Arsène Lupin et plus du tout un personnage à part entière.
    Oui, d'accord, c'est vrai, et c'est une perte, mais est-ce que l'épisode est mauvais, pour autant ? Pas vraiment. Plutôt bon, même !

    La première chose qui vous vient à l'esprit ici, c'est qu'on a droit à 22 minutes d'action quasi non-stop !
    Sur la base d'une simple histoire d'enlèvement et de quiproquo, on assiste à une course-poursuite que ne renierait pas Mad Max (toutes proportions gardées, bien entendu). Face aux hommes de Takigawa, Lupin utilise tous les moyens de locomotion qui passent à sa portée ! On passe ainsi du cheval à la Fiat 500, et du tracteur au train de campagne, histoire d'échapper à l'hélicoptère du tenace tonton Takigawa ainsi qu'aux forces de police de l'infatigable Zenigata qui lui, pour le coup, n'a rien perdu de sa hargne et du punch qui le caractérisent tant !

    En parlant de quiproquo, justement, c'est aussi grâce à ces situations que l'intrigue reste entraînante et captivante de bout en bout, rendant le rythme maîtrisé et enrichi. Ainsi, jusqu'au bout, Zenigata pense que c'est Lupin qui est le criminel dans l'histoire, alors que pour le coup il n'a rien commis de répréhensible, et les hommes de Takigawa qui lui tirent dessus ne sont à ses yeux que les hommes de main de sa Némésis, tandis que la jeune Rie est persuadée que c'est Lupin qui veut l'enlever. Dans les deux cas, le gentleman cambrioleur accepte d'endosser ce rôle.

    C'est cet esprit chevaleresque et romantique, auquel Miyazaki tient tant, qui amène Lupin à la fois à accepter la demande de Ken Makita (pour la mémoire de son père) et à rester le salaud de l'histoire, afin que Rie et son père puissent se retrouver, sans avoir de problèmes avec la police.

    Rie, d'ailleurs, est bien plus intéressante qu'il n'y paraît au premier abord. On sent encore dans ce personnage la patte typique de Miyazaki, qui s'est souvent distingué par la suite avec ses personnages féminins à forte volonté, téméraires et courageuses, souvent en rébellion avec l'autorité.
    Agaçante à première vue, en l'espace de quelques minutes elle finit par se remettre en question, sans pour autant perdre de sa verve et de son énergie. Elle finit d'ailleurs par en devenir touchante, en fin de compte, cette petite peste !

    Le Sauvetage de la Petite Peste ! ne réconciliera pas les détracteurs de l'emprise de Miyazaki sur Lupin III, c'est une certitude !
    Reste qu'il s'agit quand même d'un bon épisode, bien fichu, bien rythmé, et suffisamment original pour attirer la sympathie du spectateur.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271408
    Lupin III – Edgar de la Cambriole
    Série 1 – Episode 22
    Sente Hisshō Computer Sakusen !
    Un Coup d'Avance ! Opération "Computer" !

    "Nous comptons sur vous, Mister Gordon. Seuls ces ordinateurs et vous êtes capables de restaurer l'honneur de notre police."

    Lupin doit faire face à un réseau d'ordinateurs, livrés par le FBI et un certain Gordon, informaticien de son état, si perfectionnés qu'ils sont capables d'anticiper tous ses coups à venir. Zenigata n'ayant pas confiance en ce système comme étant capable à lui seul d'arrêter Lupin, il propose d'envoyer ses hommes attraper le malicieux monte-en-l'air à l'endroit où l'ordinateur a prévu que le coup se fera, au lieu d'attendre la fin prévue par ses calculs.

    La première opération est un semi-échec. Zenigata est mis en cause et Lupin n'a certes pas réussi à mettre la main sur les 800 millions du "money train", mais contrairement à Jigen et Goemon, il a pu s'échapper grâce au manque de coordination de la police.
    Zenigata est sommé de suivre les directives pour le prochain coup, et de se fier aux prévisions de l'ordinateur. Mais l'inspecteur saura-t-il refréner ses pulsions et ne pas écouter son instinct ? Et qu'en est-il de Lupin ? Réussira-t-il à trouver la faille dans ce système apparemment infaillible pour réussir à libérer ses amis ?

    Voilà un épisode bien ancré dans son époque ! L'arrivée des ordinateurs de plus en plus performants a nourri nombre de récits de science-fiction. Même dans le milieu des séries (animées ou en prises de vue réelles), c'est un thème maintes fois abordé. On peut ainsi citer le Prisonnier (The General), ou encore Star Trek (A Taste of Armageddon, ou encore The Return of the Archons), séries contemporaines à la première série de Lupin III, qui abordaient à peu de choses près le même postulat que cet épisode, à savoir la présence d'ordinateurs si perfectionnés qu'ils en devenaient quasiment omnipotents !

    On pourra encore discuter de l'intérêt d'une adaptation au visionnage de cet épisode. Doit-on rester proche du matériel de base ? Peut-on s'approprier les personnages et donner sa propre version ? Les deux positions ont leurs bons et mauvais côtés, et personnellement j'aime autant l'une que l'autre.

    Ici, Jigen et Goemon sont non seulement éloignés de leurs caractères de base (et presque "castrés", dans leur abandon du Magnum et du Zantetsu-Ken), mais aussi réduits à un simple leitmotiv pour l'épisode et Lupin, à savoir "comment les libérer malgré les capacités de l'ordinateur".
    Reste qu'une fois de plus, cet épisode est plutôt bien mené, rythmé et assez efficace quant au thème abordé. Bien sûr, on s'étonnera tout de même de constater que la sécurité n'est guère élevée au sein même du commissariat, qu'un seul policier transfère Jigen et Goemon d'une cellule à l'autre, sans arme et en leur tournant le dos tout le long du trajet, ou encore que pas un seul flic ne reste devant leur cellule quand ils savent pertinemment que Lupin est dans l'immeuble. Mais allez, soyons beaux joueurs, ce sont vraiment des petits détails qui n'enlèvent rien au plaisir du visionnage !

    Encore une fois, soyons bien clairs, le plaisir n'est pas du tout le même que celui que l'on a ressenti au cours de la première partie de cette première série de Lupin III. Mais y a de bons gags, une bonne histoire, une bonne humeur communicative et des personnages toujours aussi attachants.

    Un Coup d'Avance ! Opération "Computer" ! est un épisode attractif. Il y a certes une redondance qui s'est installée, dans cette rivalité Zenigata / Lupin, avec un final qui se déroule toujours de la même manière, mais l'intérêt est toujours là, et fondamentalement le plaisir aussi ! Ce n'est pas l'épisode dont on se souviendra le plus quand il s'agira de vanter les qualités de cette série à une connaissance, mais ça restera un bon divertissement in fine.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #271409

    J'adore le 21ème épisode que je trouve dynamique, endiablé, fun et mené tambour battant.
    Et il a aussi quelques répliques excellentes en VF:
    On entend Lupin dire face à George: C'est qu'il me ferait peur le Tonton Flingueur !
    Joli clin d'oeil à ce classique du cinéma français. 😁
    J'adore aussi le Tiens ! Ma botte secrète ! quand Rie donne un coup de pied à Jigen avec sa botte !
    De plus, en dépit du fait que Rie soit bel et bien une peste, Miyazaki et Takahata ont réussi le tour de force à ne pas la rendre insupportable et même touchante.
    Quant à l'inspecteur Zenigata, il est plus survolté et déterminé que jamais à mettre le grappin sur Lupin.

    Jigen a peu l'occasion de briller dans cet épisode mais la scène où il neutralise la voiture de George et ses complices grâce à son habileté au revolver est un moment fort du récit…
    Même si notre barbichu favori ne se réjouit pas longtemps avec Rie qui le malmène violemment peu après.

    En revanche, je n'accroche pas trop au 22ème épisode.
    Graphiquement, je le trouve vraiment pas terrible et c'est décevant de voir Jigen et Goemon si empotés et attendre sagement que Lupin vienne les délivrer (même si Goemon poussera un coup de gueule à un moment donné en émettant des doutes sur la méthode de Lupin pour les délivrer).

    Lupin en revanche, démontre une fois de plus qu'il est très rusé mais aussi qu'il a un excellent sens de l'improvisation et sait s'adapter en fonction de situations inattendues dans la deuxième partie de l'histoire.

    Au fait à propos de Miyazaki, j'avais eu une conversation IRL passionnante avec Ialda (autre grand fan de Lupin III) et je lui avais dis que Monkey Punch avait fait totalement confiance à Miyazaki pour Le Château de Caglisotro et qu'il fut ensuite très déçu quand il l'a vu.
    Après Ialda m'a répondu avec pertinence que cela l'étonnait, car, étant donné que Miyazaki (comme Takahata) ont beaucoup maltraité Jigen, Goemon et Fujiko et qu'ils ont considérablement adouci le caractère de Lupin dans les derniers épisodes de la première série, il ne fallait pas sûrement pas s'attendre à ce que Miyazaki réalise un film aussi fidèle au manga que l'était Lupin contre Mamo le premier long métrage de la saga !

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #271410

    Je suis assez d'accord avec les remarques d'Ialda (je suis d'ailleurs souvent en accord avec lui, tous deux n'aimons pas la vision de Miyazaki sur Lupin ^^), mais le sieur Katô alias Monkey Punch n'en est pas à une contradiction près ! J'ai étudié plusieurs interviews et à chaque fois il sort une version ou un avis différents !

    Sinon j'aime bien le 21 malgré ses défauts (sauf la représentation sans originalité de Lupin II – bon sang, il a un background et un design propre dans le manga !!! Ils pouvaient pas s'en inspirer ?) mais pas le 22, qui est moche, mal animé, mal scénarisé (les stratégies de Lupin sont enfantines !) et Out of Character. Même en se disant ''Allez, on le prend pour une vision miyazakienne de l'univers'', ça ne passe pas.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271411

    Ça vous ennuie à ce point que je continue de poster ici ? ^^
    J'aime bien votre façon de réagir à mes revues sans donner pour autant l'impression de m'adresser la parole ! Ça touche presque au génie ! 😃
    Pas de souci, ça fait de toute façon un bon moment que je m'y suis fait. Cela dit j'aimerais bien savoir ce qui me vaut un tel mépris.
    M'enfin, vous cassez pas la nénette, le message est passé, je n'essaierai plus de discuter avec vous, à l'avenir. 😁

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Arachnee
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Arachnée le #271412

    Je ne vois pas pourquoi tu dis ça. Il me semble que nous sommes tous ravis des avis que tu postes (en tout cas moi ça me plait et comme je le disais précédemment, ça me donne envie de revoir la série ^^)

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #271413

    Ben Feanor, qu'est-ce qui t'arrive ? 😌 Je ne pensais pas que dire une opinion quelque peu négative en réponse à ton (très bon) commentaire te déplaise à ce point !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #271414

    Mais enfin qu'est ce qui se passe Feanor ??? 😉

    Jamais au grand jamais je n'ai eu du mépris pour toi, ni avant, ni maintenant, ni jamais !!!
    Et c'est pareil pour Veggie !!!

    Cela fait 5 ans que tu connais Veggie et 6 ans que tu me connais et tu crois sincèrement qu'on aurait des pensées aussi odieuses et lamentables à ton sujet ???
    Mais jamais de la vie !

    Bien sûr que nous adorons tes critiques d'épisodes de Lupin III qui sont passionnées et fignolées dans les moindres détails !
    Ce n'est pas parce que nous ne réagissons pas à certaines d'entre elles que nous ne les apprécions pas !
    Et puis tu as pu le constater par toi même, Veggie et moi même nous avons aussi donné notre avis sur certains des épisodes que tu as chroniqué en te disant les points sur lesquels nous sommes d'accord avec toi et lesquels nous le sommes moins…

    Et je t'avais même dit plusieurs fois à quel point j'étais admiratif de tes critiques dévelopées d'épisodes de séries comme Nadia, Escaflowne et Cowboy Bebop que tu publiais CHAQUE JOUR.

    Si je te méprisais, crois tu franchement que je t'aurai fait un concert de louanges mérité sur ton dossier Lupin III que tu as publié sur le forum de Animeland et Nolife ?
    Que je t'aurai remercié de m'avoir donné envie de lire plusieurs comics via tes excellentes critiques et que j'ai adoré tout autant que toi ?
    Que j'aurai donné le lien de ta remarquable fiche sur la deuxième série animée de Hunter X Hunter publié sur le site de Planète Jeunesse sur le forum de Animeland ?

    J'espère sincèrement Feanor que tu reviendras sur ta décision, cela m'attristerait énormément que tu ne souhaites plus nous adresser la parole après un tel malentendu… 😢

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271415

    Je ne suis pas revenu ici depuis que j'ai écrit mon dernier post sur ce topic.
    Le problème est là, je ne demande jamais et je ne cherche jamais à ce qu'on me dise que mes critiques sont excellentes. Je ne demande jamais également à ce qu'on réagisse à mes critiques.
    En ce qui me concerne, quand je réagis à des revues, des avis ou tout autre post quel qu'il soit, je le fais en tenant compte de ce que j'y ai lu. Que je sois d'accord ou pas, que je partage l'opinion ou que je sois d'un avis tout autre, c'est le principe d'une discussion.

    Là, pour le coup, et j'ai cette impression avec vous depuis un moment déjà, c'est un peu comme si, dans la vie de tous les jours, je parlais à quelqu'un d'un film ou d'un livre, qu'il m'écoute jusqu'au bout, et que juste après il me tourne le dos et va parler du sujet en question à quelqu'un d'autre, sans jamais prendre en compte ce que j'ai dit.

    Voilà pourquoi j'ai parlé de mépris. Et ce n'est pas une erreur. Je relis vos deux posts, et je garde cette impression.
    Alors voilà, personnellement, il n'y a rien que je déteste plus que le mépris.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #271416
    Lupin III – Edgar de la Cambriole
    Série 1 – Episode 23
    Ôgon no Dai Shôbu !
    La Grande Bataille des Pièces d'Or !

    "Adieu. Prenez soin de vous."

    Alors qu'une nouvelle ligne de métro est en pleine construction, un trésor estimé à plusieurs dizaines de milliards de yens est découvert sur ce chantier. En attendant que la propriété de cet or soit officiellement et légalement attribuée à qui de droit, le trésor est déposé à la Banque Nationale du Japon. Mais Lupin a son idée toute faite sur la question. Il met donc en place un plan visant à s'emparer de ce magot, aidé de Jigen, Fujiko et Goemon.

    Pour Zenigata, c'est l'heure de vérité. Lupin a trop souvent échappé à ses opérations d'arrestation, plus maintenant ! Il lui mettra le grappin dessus ou il démissionnera de son poste. Son dernier plan consiste à détruire toutes les planques répertoriées du cambrioleur tout au long de sa carrière.

    Voilà le dernier épisode de la première série de Lupin III, et si l'on peut dire qu'il livre une véritable conclusion à ce premier cycle des aventures de nos anti-héros de la Cambriole, cette même conclusion pouvait aussi être interprétée comme un départ vers d'autres horizons pour la licence !
    Ainsi, entre les Etats-Unis et la Chine, nos lascars n'auront pas besoin de choisir, puisque la deuxième série, qui apparut quelques années plus tard, parie sur une aventure aux quatre coins du monde, contrastant avec la première série et son cloisonnement franco-italien (dans la première partie) puis tokyoïte (en fin de saison). Mais revenons à nos moutons.

    Cette dernière aventure aux accents de "ce n'est qu'un au revoir", reste dans les canons du duo Miyazaki / Takahata tel qu'il était à l'époque. Une chasse au butin, sans armes ni violence, menée par un Lupin plein de ressources et de malice, suivi par un Jigen et une Fujiko qui… tiennent chacun une boutique (?!), ce qui est une étonnante révélation, tout de même ! Fujiko, en passant, a finalement été "dressée" comme il faut par Lupin, puisqu'elle apporte même le thé sans broncher, sans compter qu'à aucun moment elle ne pense à trahir ses partenaires ! Ou alors, fait bien plus plausible, ce n'est pas la vraie Fujiko, mais un imposteur qui prépare un coup en douce. C'est la seule explication possible.

    Jigen, lui, se voit affublé d'une… coupe de cheveux assez extravagante, et c'est franchement tout ce qu'il y a à dire sur lui ici !
    Quant à Goemon… et bien… alors… hormis le passage avec l'ouverture du coffre façon Zantetsu Ken, j'arrive pas à me rappeler ses répliques, ici…

    Par contre, le père Zenigata nous prouve une fois de plus qu'il n'est jamais aussi dangereux que lorsqu'il est acculé, dos au mur ! Son plan de destruction des planques de Lupin est efficace, et il oblige ce dernier à relever son jeu, et l'amène finalement à faire une erreur qui lui sera fatale !
    Le final rappelle également au spectateur pas assez attentif que Lupin et Zenigata ont une relation toute particulière. Et c'est une excellente initiative de la part des auteurs que de rappeler ce fait essentiel, l'un ne peut vivre sans l'autre.

    Pour finir avec d'autres points positifs, on notera la très bonne idée du "musée Lupin", dans lequel le roi de la cambriole rassemble toutes ses connaissances et celles de ses prédécesseurs, ainsi qu'une étonnante collection de voitures, avions et armes en tous genres ! Un dernier clin d'oeil à la thématique Miyazakienne de l'héritage d'Arsène Lupin dans sa vision de Lupin III !

    On remarque aussi, en début d'épisode, quelques scènes de courses-poursuites en voiture qui ne semblent avoir été mises là que pour faire plaisir au grand Yasuo Ôtsuka, qui n'a jamais caché sa passion pour la chose ! Ces passages apportent à l'épisode un dynamisme bienvenu, que l'on retrouva d'ailleurs fréquemment dans les premiers films de Lupin III !

    La Grande Bataille des Pièces d'Or ! est une très bonne conclusion aux aventures de Lupin, telles que dirigées par le duo Miyazaki / Takahata en tout cas. C'est d'ailleurs de cette façon qu'il faut se la représenter, car Lupin III en lui-même n'a pas fini de se renouveler. Trimbalé d'une vision d'auteur à l'autre, sa multiplicité de facettes lui assure un éventail de fan assez large et une pérennité ayant peu d'équivalents dans le milieu de la japanimation ! D'ailleurs, une nouvelle série est sur le point de sortir cette année, presque 45 ans après ce premier essai !
    Comme le montre habilement ce dernier épisode, Lupin III est immortel, tenez-vous-le pour dit !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

20 sujets de 1,341 à 1,360 (sur un total de 1,815)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
Cyril, Xanatos, geoff34, Lord-Yupa, dekamaster2, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 166, Members: 47
Welcome to our newest member, laurynechollou
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min