Yûsuke Murata

0

Yûsuke Murata est un jeune mangaka né le 4 juillet 1978 que le public a connu via le succès de sa première grande série, Eyeshield 21, paru chez Glénat en France.

(c) Natalie.mu

(c) Natalie.mu

Très créatif, doté d’un trait fin et d’une grande maîtrise du dynamisme, Murata a constamment côtoyé l’excellence. Assistant de Takeshi Obata (Death Note) et vainqueur, à l’âge de 12 ans, de plusieurs concours visant à imaginer le chara design d’ennemis du jeu vidéo Mega Man, Yûsuke Murata avait déjà été publié plus d’une dizaine de fois, en dépit de son jeune âge.

Un bel hommage à l'homme araignéeSon premier manga phare, Eyeshield 21 (2002), est le fruit d’une collaboration avec l’auteur Riichiro Inagaki. Ce titre de sport hyper vivant est un tour de force car il se sert des codes du shônen pour transcender la représentation du football américain. 2015 marque la découverte de son travail sur le reboot du manga One-Punch Man, imaginé par ONE. En plus de “revisiter” le genre turbo-média (mode de lecture à plusieurs vitesses), Murata a magnifié les idées de ONE en insufflant du caractère à l’oeuvre. Grand souci du détail, tramage très fin et mise en page sublime font de ce nouveau One-Punch Man une oeuvre visuellement très réussie.

Le style de Murata se caractérise par un découpage efficace, un design inspiré et une grande stylisation de tous les effets. Surtout, il a prouvé sur One-Punch Man sa capacité à se renouveler et à élargir sa galerie de registres. Du robot ultra sophistiqué à la bête immonde, Murata continue de faire évoluer sa palette tout en conservant son style frais et moderne. Très présent sur les réseaux sociaux, Murata n’hésite pas à dévoiler ses techniques de travail et tient même une page stream pour montrer en live la création de ses planches.


Yûsuke Murata, c’est pour qui ?

Depuis ses débuts, Yûsuke Murata n’a de cesse de s’accoler à l’esprit moderne du manga. Ses titres sont donc très accessibles et pourront plaire autant aux néophytes qu’aux spécialistes qui seront admiratifs devant sa maîtrise. Déjà une valeur très sûre du marché.

Bibliographie sélective :

  • 2005 : Eyeshield 21, Shônen – Glénat
  • 2012 : One-Punch Man, Shônen Kurokawa

Twitter / Ustream

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook