Makoto Shinkai

0

Makoto Shinkai est un réalisateur né le 9 février 1973. Il fait partie de ces rares personnes à avoir percé dans le milieu de l’animation sans l’aide de personne, ou presque. Explications.

Employé d’une entreprise de jeux vidéo à 22 ans, Makoto Shinkai passera deux années à fabriquer chez lui un petit film animé, Elle et son chat (Kanôjo to Kanôjo no neko). Pourtant, ce ne sont pas des études de dessin qu’il a mené, mais un cursus littéraire. Reste qu’en passionné de graphisme et d’animation, Makoto Shinkai vouera tout son temps libre à ses projets personnels. Cette production totalement “indé” obtiendra rapidement une certaine réputation et Shinkai quittera son travail en 2002 pour se consacrer totalement à son nouveau projet : The Voices of a Distant Star (Hoshi no Koe), dans lequel il prête sa voix au personnage Noboru Terao.

Vendu à plus de 50 000 exemplaires au Japon, The Voices of a Distant Star permet à son créateur de s’entourer d’un directeur d’animation, Takayo Nishimura (film Berserk, Terror in Resonance) et d’un directeur artistique pour monter La Tour au-delà des nuages (Kuno no Mukô, yakusoku no basho), en 2004. Déjà prometteur sur ses précédentes réalisations, le style Shinkai explose sur la scène médiatique avec ce film bénéficiant d’une distribution cinématographique. Un succès qui verra Shinkai créer son propre studio dans la foulée, Shinkai Creative, dans lequel il façonnera 5cm per second, peut-être le bijou le plus rayonnant de l’artiste.

2011 marque une petite “révolution” dans le parcours de Shinkai puisqu’avec Voyage vers Agharta, l’auteur donne une dimension plus fantastique à sa filmographie. Moins intime, moins “artisanal”, ce métrage s’offre une plastique exceptionnelle, digne des meilleures productions de Ghibli, source d’inspiration pour Makoto Shinkai. Toujours prêt à relever des défis techniques, il réalisera en seulement 6 mois The Garden of Words, en 2013. Durant 47 minutes, nous pouvons apprécier tout le travail du staff sur le rendu de la pluie, en plus d’une nouvelle approche sur la lumière des personnages, en y ajoutant l’effet de la verdure sur la peau des humains (1). Une méthode qui donne une cohérence et une atmosphère des plus envoûtante au métrage.

Enfin, profitons de ces quelques lignes pour saluer le travail de ses proches collaborateurs, tels que Tenmon, artiste responsable de la musique sur presque toutes les œuvres du réalisateur. Rappelons également que l’été 2016 devrait marquer l’arrivée de Your Name, dernier projet en cours du réalisateur.

Makoto Shinkai, c’est pour qui ?

Derrière son accessibilité et ses messages plein de poésie, la filmographie de Shinkai se veut intime et bénéficie d’un traitement mature. Il n’est pas certain que les plus petits comprennent toutes les nuances des thématiques. Toujours impressionnant d’un point de vue technique et original dans son jeu de caméra, le travail de Shinkai en est d’autant plus admirable quand on connait son parcours d’autodidacte.

Filmographie sélèctive :

  • 1999 : Elle et son chat (une série dérivée de ce titre est disponible chez Crunchyroll)
  • 2002 : The Voices of a Distant Star
  • 2004 : La Tour au-delà des nuages
  • 2007 : 5cm per second
  • 2011 : Voyage vers Agharta
  • 2013 : The Garden of Words

 

(1) Interview de Makoto Shinkai dans l’AnimeLand n°182

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook