Recherche

OKRecherche avancée »

dans les kiosques

Dans les kiosquesFEUILLETER LE MAG

Partenaires

Critiques | manga
Par Carla Cino

Secret sweetheart Vol.1

  • Sens : Japonais
  • Nombre de pages : 192
  • Impression : Noir et blanc
  • Prix indicatif : 6,95 €

L'histoire

« À ma petite sœur que j’aime » est la traduction du titre original du nouveau manga édité par Soleil. Ce titre n’est en rien surfait. C’est d’amour qu’il est question, mais plus passionnel que fraternel. Yori et Iku sont jumeaux et inséparables depuis l’enfance. Mais si Iku a remarqué des changements chez son frère, elle est loin de se douter que celui-ci l’aime depuis des années. Et en bon manipulateur, il la met au pied du mur : soit elle le choisit, soit il l’abandonne. Perdue, Iku se laisse entraîner dans cette relation incestueuse.

L'avis

Kotomi Aoki nous a habitués à de jolies romances perturbées par le destin avec Ijiwaru Shinaide ou Boku Kimi (prépubliés dans Sho-Comi) mais cette fois, son manga aborde un thème qui pourrait en déranger plus d’un, l’inceste. Et malgré, une thématique subversive et quelques scènes explicites, l’éditeur n’a pas jugé utile de prévenir le lecteur par un sigle ou même une plastification. Sur les sites de fans, ce shôjo sulfureux arrive souvent dans les œuvres les plus lues et appréciées. Au Japon, le succès est tel que, quelques mois après la parution du dernier tome, une OAV puis un film live avec Jun Matsumoto dans le rôle de Yori sortaient sur les écrans. Un succès phénoménal qui ne s’explique toujours pas après la lecture des deux premiers tomes. Serons-nous les seuls assez prudents pour mettre un bémol à l’engouement autour de Secret Sweetheart ?

BOKUWA IMOUTO NO KOI WO SURU © 2003 Kotomi AOKI / Shogakukan Inc.

fiche technique

    • Titre original : Boku wa imôto ni koi o suru
    • Origine :
      • JAPON
    • Genre :
      • Sentiments
      • Drame
    • Type : Shôjo
    • Nombre de volumes :
      • 10
    • Etat de la publication : Série finie
    • Auteur :