Immortal Hounds, ça va saigner chez Ki-oon

0

L’éditeur Ki-oon nous annonce l’arrivée d‘Immortal Hounds (Fushi no Ryôken), une série actuellement en cours de publication dans le magazine Harte (Bride Stories).

immortal hounds

Ce thriller initié en 2013 est signé Ryo Yasohachi, un auteur déjà vu dans le catalogue Doki Doki avec Uwagaki, dans un registre très différent puisqu’il était question de comédie romantique. Le premier tome est attendu pour le 13 octobre. Un titre à noter sur votre WishList ?

Résumé Ki-oon :

“L’immortalité est ce qui différencie l’homme de l’animal. Depuis cette évolution majeure, chaque être humain est capable de ressusciter en quelques secondes, en pleine possession de ses moyens et avec son apparence initiale, quelles que soient les blessures subies. Avec ça, une balle dans la tête est souvent le remède le plus expéditif pour guérir d’un simple rhume !

Mais cet état de choses est menacé par l’expansion d’un terrible fléau : le RDS, ou “Resurrection Deficit Syndrome”. Toute personne infectée perd à jamais sa capacité de régénération ! Il n’existe pas de vaccin, et les informations sur l’origine de ce mal sont rares… Tout ce qu’on sait, c’est que la transmission se fait par des “vecteurs”, des agents déjà mortels. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Mystère ! Ils ont l’apparence des humains, parlent comme des humains et se fondent dans la masse…

L’ONU a déclaré la guerre à ces porteurs de virus, et la police est autorisée à les éliminer à vue. L’inspecteur Kenzaki est un fervent chasseur de vecteurs. Et pour cause, sa petite sœur adorée est morte à cause de l’un d’eux… Mais face à lui se dresse une professionnelle du combat dotée de capacités physiques surhumaines et d’armes inconnues, qui apparaît à chaque fois que des vecteurs sont en danger. Sa mission : les exfiltrer et les aider à disparaître…”.

Source : Ki-oon

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire