Interview : Kia ASAMIYA

2

Ses premiers manga l’ont fait connaître dans les années 1990, notamment Silent Möbius (publié partiellement en France). Kia Asamiya est un auteur aux multiples facettes : il a ensuite fait carrière en dessinant plusieurs comics pour les Américains (Batman, Star Wars), mais il a aussi œuvré dans l’animation sous le nom de Michitaka Kikuchi. Il revient sur son parcours à l’occasion d’une interview réalisée en mars à Japan Expo Sud, où il était invité. À lire en intégralité dans AnimeLand n°191 (numéro de mai), toujours disponible en kiosque.

Votre carrière américaine a été riche, avec notamment le manga de Star Wars – La menace fantôme ?
Cette aventure m’a marqué. Le planning était extrêmement serré, avec deux mois pour produire 160 pages. Le manga devait être disponible à la sortie du film. Mais j’étais prêt à tout sacrifier. En tant que fan de Star Wars, c’était une chance à ne pas laisser filer !

Particulièrement abouti, votre Batman : Child of Dreams est devenu culte.
C’est vraiment pour moi un très bon souvenir. Même si les débuts ont été durs. J’avais une idée très précise de ce que je voulais, tout comme DC Comics, au point que les premières réunions étaient un peu tendues. Par exemple, je voulais un adversaire pour Batman qui se transformait en buvant une potion. DC trouvait cela trop fantaisiste. Ils m’ont donc proposé de prendre un vilain de l’univers Batman, censé être décédé, et de le faire revivre. Ce jour-là, je me suis exclamé : « Pour le coup, on verse vraiment dans le fantastique ! » (rires).

Suite de cette interview dans AnimeLand n°191.

Interview réalisée par Jérôme Fréau.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Pingback: [Interview] Kia ASAMIYA : manga, japanimation et comics dans seul homme ! - Journaldujapon

Facebook